Berlin-fini et au delà

Voilà maintenant 4mois que notre périple européen à pris fin. Voilà 4 mois que j’ai posé mon stylo et mis en suspend mon livre d’aventure. Aujourd’hui, lendemain d’un nouveau drame, je le ré-ouvre. Je veux lui rendre hommage. Je veux me souvenir de ce Berlin aux milles magies que j’ai connu, qui s’endeuille aujourd’hui.

Alors aujourd’hui je reprends ma plume et vous raconte notre Berlin.

2 jours, 2 nuits.

Nous venons de Prague et poursuivons l’histoire. Berlin, nous voilà.

Séjour express où le temps a complétement basculé dans une autre dimension. Nous n’avons jamais autant dormi que pendant cette escapade allemande et a contrario, nous n’avons jamais autant parcouru une ville que durant ces quelques jours.

Je crois que ce qui résumerait le mieux notre séjour à Berlin serait les quelques mots que je ne peux classer ou étoffer, de toute façon ils parlent d’eux même. Surprise, Émerveillement, Rebondissement, Passion, Envoutement, Expérience, Aventure. -Incroyable-

Mais d’abord nous devions trouver Tommy. « Tommy, t’es où Tommy ! »

Il est 21h, On a passé notre journée à Prague à marcher, marcher et encore marcher. Nous sommes fatiguées, impatientes et complétement euphoriques. Nous cherchons une voiture, Tommy, et pour ça nous crions de partout dans la gare. Évidemment nous n’avons eu aucune réponses tout au plus quelques sourires moqueurs. Nous n’avons pas trouvé Tommy. Alors on est sorti respirer l’air allemand pour atterrir. Mais j’aperçois au loin Tommy ! Elle est là ! L’aventure peut commencer.

On ne le sait pas encore mais Tommy va nous faire visiter la ville sous tous ses recoins. Tommy song nous accompagnera durant tout notre parcours et deviendra l’emblème de notre Berlin. Et Tommy Dad … Mike, sera notre hôte (bon ça on l’espérait), notre conseiller, notre guide, notre génie de la lampe, notre ami. Mais tout ça nous ne le savons pas encore. Nous en sommes encore a espérer que Mike ne soit pas un psychopathe violeur de voyageuses, que Berlin ne soit pas la ruine muristique que l’on imagine, que Tommy ne soit pas en fait un vieux tacot qu’il faut pousser.

A vrai dire, nous arrivons à l’étape de notre trip où rien n’est prévu. Nous ne savons pas a quoi nous attendre, nous ne savons pas vraiment ce que nous voulons voir, le mur évidemment, mais quoi d’autre? Nous ne savons pas où nous dormirons mise a part une vague confirmation de demande de couchsurfing mais qui n’est en rien une sécurité. Nous savons juste quand nous arrivons et espérons partir comme prévu. L’aventure qui a déjà bien commencé, continue ici en prenant un tournant tout a fait différent. Et nous n’allons pas être déçues.

Premières minutes après avoir trouvé Tommy et après avoir pris le tommy selfie, nous rencontrons Mike. Il est beau Mike. Mais chut, faut pas le dire, on ne sait pas encore si il est dangereux, mais en tout cas il n’a rien de dangereux avec son accent allemand/Américain quand il nous dit « Hey, Salut, ça va? ». Ah oui la perfection de Mike fait qu’il parle Français ! – Première communion avec Berlin face à un chanteur de rue qui hurle au milieu d’une immense place déserte – C’est parti, nous embarquons dans Tommy le Trabi faire le Berlin Tour By Night. Royal ! Fenêtres ouvertes, Tommy song – Leningrad – Plein watt, on savoure et on commence doucement a halluciner !

« Ici c’est la maison de Merkel. Ici la tommy-la-photostatue de la victoire contre les français – désolé les filles – Ici c’est la tour de télévision. Ici c’est la porte de Brandebourg – Et là, Grande classe ! Il avance Tommy devant l’arc de triomphe et Hop LA photo touristique, mais nous on l’a avec Tommy ! – Berlin nous a déjà émerveillé ! Et nous ne sommes qu’à notre première nuit !

On a faim ! Go ! Évidemment mike nous emmène manger les « Currywurst », spécialité de Berlin. Nous finissons dans au Parc de Friedrichshain – Evidemment, la perfection de Mike fait qu’il habite le quartier le plus génial de Berlin, friedrichshain – petit bambou, massilia sound system, bref nous faisons connaissance. On rentre au lit ! On est crevé ! Demain en route pour le mur toute seule cette fois ci, Mike nous donnera rendez vous l’après midi après son travail.

Wake up ! Artchung ! On va faire le mur ! On repère rapidement sur la carte, on met de bonnes chaussures (parce-qu’on ne le sait pas encore mais on va beaucoup marcher), des tongs ça sera parfait. C’est parti.

On arrive devant ce mur. Entre contemplation,murrr émotion et fascination, nos esprits s’évadent.
Nous l’imaginions immense, il est en fait très bas.
Nous le pensions épais, il est en fait plutôt fin.
Nous le rêvions historique, nous n’avons pas été déçu.
Ébahies et captivées, on marche le long de ce béton aux milles couleurs. On appesanties sur chaque peinture. Nos émotions sont exacemurrrrrbées par ces tableaux aux milles significations, ces mots français qui jaillissent des couleurs, ces clins d’œil à l’actualité – Trump, La Syrie, tout y passe -.

Mais nous ne savions pas encore tout sur le mur. Mike nous apprendra plus tard qu’il n’y avait pas un mur mais deux murs.
Stupéfaction ! L’histoire ne nous l’avait pas dit.

murr

C’est donc avec étonnement et curiosité qu’on se laisse guider pour la suite. Après avoir vu le mur version mémoire historique touristiquement rempli, nous nous apprêtons a découvrir le vrai mur.
L’intact.
Celui qui n’est pas un mais deux.
Mike nous permet de communier avec ce Berlin caché.

Puis au pied du mur Tommy a son moment de gloire. Alors qu’une horde de touriste aux 14074994_10154446827754419_1293504523_ocordons d’appareils pendus autour du coup étaient entrain de mitrailler le mémorial du mur, nous nous apprêtions a reprendre la route. Quand ils ont aperçus Tommy. Et là… une vraie invasion. La perfection de Mike fait qu’il leur accorda une bonne demi heure où ils pouvaient chacun leur tour se mettre au volant de Tommy pour la photo. Jusqu’à ce que leur guide les rappel a l’ordre. La frénésie passée, nous avons pu à notre tour remonter dans Tommy pour continuer notre route.

Nous reprenons notre périple à travers la ville. Rendez vous a l’alexanderplatz. Leningrad en fond sonore, et c’est parti. On ne le sait pas encore mais cette journée va réserver bien des surprises.
Mike retient tout.
Mike est attentionné.
Mike est passionné.
Mike nous prévient, il y aura plusieurs arrêts et une surprise pour chacune.
– Comment est ce possible ! Il ne nous connait pas ! Comment peut il nous faire des surprises ! – Mike est plein de ressource.

D’abord un tour historique de jour. Des arrêts fréquents devant tel et tel monument, bâtiment, rue pour nous conter l’histoire du pays et prendre des photos. Mike a remarquer mon fort intérêt pour le street art, cette ville en regorge ! Alors c’est parti pour un Berlin Street Art Tour.14037774_10154446829614419_1001549154_o1

Nous rencontrons la petite Lucy tout au long de notre ballade mais n’avons pas encore été dans son antre. Mike me lance le défi de pousser la porte du bâtiment où elle veille et de la prendre en photo. Challenge relevé, pas sans mal, mais fait. Lucy n’a plus de secret pour nous.
Nous parcourons les rues taguées, nous découvrons le concept du disco dancing, nous entrons dans le skatepark indoor en VIP, nous posons au photomaton, et nous sommes si impatientes de continuer que ni une ni deux nous continuons la route.

Nous garons Tommy.
Hop galerie d’art.
Hop un portail.
Hop une résidence.
Hop – Quoi ?! Un jardin !!!!!- Incroyable ! Le jardin VIP.
Pause communion.
Un endroit incroyable. Un jardin public anti touriste, caché, dissimulé derrière un portail. Un endroit si paisible. Repos du guerrier. Bambou. Gymnastique. Bonbons. Ortilles. Communion. C’est reparti.
-Mais elle est où Tommy ?! « Tommy t’es où !!!!! » Bon bah voilà on a perdu Tommy, on est perdu, tout le monde se perd. Et c’est tant mieux parce que cette histoire nous ne l’aurions pas connu sinon.plaque-berlin

L’histoire des plaques en or.
A nos pieds, 4 carrés d’or coulés dans le béton du trottoirs au pied d’un bâtiment. Je m’y attarde. « Ici vivait telle et telle personne juive déportée à tel camp, décédé à telle date. » Outch. Mike nous apprend que tout Berlin commémore l’holocauste par ces plaques. Incroyable découverte. Merveilleuse découverte. L’émotion nous gagne. Nous reverrons ces plaques à Bergen, en Norvège, surprenant.
Nous repartons, nous avons trouvé Tommy.

Nous continuons notre découverte insolite de Berlin par le Treptower Park, mémorial soviétique, magnifique parc à l’histoire si chargée.
Mais nous n’avons pas encore eu nos surprises et il commence a faire nuit…
Qu’est ce qu’il nous prépare…

Hop en Tommy mesdames.
On roule, on roule, on roule.
Stop net. Ca y’est descendez.
J’ouvre la porte. De la foret encore partout autour de nous.
Bon… C’est vrai que c’est un joli endroit mais pas de quoi casser 3 pattes à un canard.
« Bah lève la tête »
Oui bah ma tête elle est levée
– Waaaaaaaaaaaaaaaaaaahouuuuuuuuuuuuuuu – Il l’a fait !
Tadam !
On est au Luna Park abandonné de Berlin !
LE truc que je voulais voir à Berlin ! et on y est !
– Petit retour en arrière. Nous venons d’arriver à la gare de Berlin, nous retrouvons Tommy et rencontrons Mike qui nous demande au milieu de la conversation ce que nous voulons voir a Berlin. Nous lui parlons évidemment du Mur et en riant je lui dis que je savais qu’il y avait ce parc abandonné et ça intéresserait de le voir mais sans trop de conviction. –
ET le voila ! On y est ! c’est INCROYABLE !
A ce moment là j’ai 4ans tout au plus ! Une vraie gamine merveillée devant disney ! Mais non j’ai bien 27ans, je suis bien a Berlin devant un parc d’attraction abandonné ! Amazing !

Bon c’est bien beau tout ca, mais nous devions avoir une surprise chacune ! Moi je l’ai eu ! Et Manon ? c’est quoi sa surprise ?

« Ah au fait Manon, tiens ! »
Il fait nuit. On a passé une journée surnaturelle.
On est en plein milieu de rien. Devant un parc abandonné.
Waaaaaahou …
Il lui tend le saint graal…
Mike tend les clés de Tommy a Mouimoui !
!!!!!!! Elle va conduire Tommy !!!!!!!
INCROYABLE !!!
Elle a conduit Tommy le Trabi a Berlin !

On est complétement impressionné.
On hallucine.
On n’en revient pas.
Il a fait tout ca pour nous ! Sans rien lui dire, rien demander, rien lui rappeler, rien attendre. Il a tout fait. Et le ciel a fait la suite.

On part en exploration du Luna park. On a peur. L’une reste sous la protection de Tommy, l’autre sous la protection de Mike. Bon faut pas déconner, on a peur ! Il fait tout nuit, on est dans un parc d’attraction abandonné, on entend des bruits, on entend un cri. Ok demi tour, on a peur.pleinlune

On rentre.
Petit détour au bord du Danube (notre Danube Européen qu’on retrouve de Milan à Stockholm).
– regarde le ciel-
C’est la pleine lune.

Journée magique. Nuit magique. (et c’est peu dire, mais ca, chut, c’est un secret).
Merveilleux.
Cette fois ci on rentre.
Soirée sushis !
On commande, on est livré, on mange, on boit, on fume.
Au lit ! L’une dort, l’autre regarde un film avec Mike.
– La vie est belle – Très a propos.
La nuit fut longue.
Le peintre du fond de la chambre a laisser aller ses pinceaux sur la toile.

Le lendemain, il nous a fallut jusqu’à 14h pour nous remettre de nos émotions.
Nous reprenons les visites. Nous allons à l’ouest. D’abord direction la plage ! Je ne rêve que d’une chose, faire trampouille, Mike l’a retenu ! Il a aussi retenu une blague de Manon sur le naturisme et moi… Ni une, ni deux, crochet par la plage naturiste !
Aaaaaaaaah frustration extrême ! Impossible pour moi de me baigner !
Bon au moins on aura fait une ballade des plus insolites à Berlin !

Ensuite, direction la foret. Si le Danube nous a suivi tout au long de notre trip européen, la forêt fut aussi récurrente dans nos aventures. Alors on foule une fois de plus le sol de la forêt pour atteindre Teufelsberg, station d’espionnage de la NSA. Endroit des plus surprenant, amusant, poignant, intriguant, spectaculaire, aux milles richesses. Quelle aventure que cette ascension du mont espion. Qui se termine par un shooting photo avec Tommy. Quelle rigolade.

Nous terminerons la journée par un apéro dinatoire bien franchouillard. Au menu, fromage, olives, …….
Puis notre heure est arrivée. Nous devions partir.
Mike a encore une fois fait les choses merveilleusement bien.
Dernier tour en Tommy. On ne parle pas.
On arrive, nous prendrons le car cette fois pour rejoindre Stockholm.
Il attendra avec nous jusqu’au dernier moment. Nous quittera d’un baiser au pied du bus.
.Telle fut notre aventure Allemande.

Mike, je sais que tu vas lire ce texte.

Merci d’avoir rendu tout ça si magique. Merci d’avoir fait de notre séjour une aventure surprenante. Merci pour tout ça et bien plus…
Ce Berlin fut la rencontre entre une Reine, une Impératrice et un Sultan.

A Manon. Mon adoptive soeur.

Ps de fin. Mon poisson rouge qui me sert de mémoire peut avoir mélangé l’ordre des événements mais on y est presque.

Photo & Texte © KanCKonYva

Publicités

6 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Magnifique article ! Tu me donnes une idée. Moi aussi j’étais à Berlin fin Septembre et moi non plus je n’ai jamais publié l’article sur le dernier jour du voyage…

    Aimé par 1 personne

    1. KanCKonYVa dit :

      Merci 😊
      Aaaah le recit de voyage qui se fait languir ^^ aller au boulot ! (Je dis ca mais jai une dizaine de destination en retard aussi ^^ mais ca ne serait tarder 😊)
      Au plaisir de lire ton berlin 🙂

      J'aime

  2. Super article. Mais je suppose que Mike devait être beau garçon, sinon comment avoir autant d’émotion dans un voyage ? Vraiment bien raconté, sensible et tout comme j’aime. Décidément je me régale à te lire. Tu as le « truc » qui fait qu’on se sent un peu mieux après t’avoir lu.

    Aimé par 1 personne

    1. KanCKonYVa dit :

      Mike est plutôt pas mal, je dois l’avouer. Mais Mike n’est paquebot 😉
      Ces émotions restent jusqu’à maintenant inexpliquées mais entièrement acceptées ^^
      L’avantage de ce texte, c’est que le relire me projette de nouveau a Berlin. Grâce à ça, je mets un pied en Allemagne quand bon me semble et y embarque tout le monde au passage ! Belle aventure 😉
      Je dois avouer que je suis devenue rouge pivoine en lisant tes mots, je te dis une fois de plus, merci et je suis contente, flattée et gênée que ces textes aient des effets si puissants 🙂
      Je te dis a très bientôt alors pour la suite de l’histoire d’ici.

      J'aime

  3. Péma Keltoï dit :

    un beau texte sur une ville que j’ai arpenté avec joie trois semaines durant et que j’aimerai revoir un jour!
    Grâce à toi j’y suis retournée aussi le temps de ton article!Pensée pour les berlinois…
    merci

    Aimé par 1 personne

    1. KanCKonYVa dit :

      Je te rejoins dans l’envoie de pensées aux les berlinois …
      De belles fetes a toi

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s