Apprécier l’instant – Bafouille nocturne

Le passé c’est le passé.

Ne vivons pas dans le passé.

Vivons l’instant présent.

Que de beaux principes tant décriés par l’utopiste tout heureux d’être content quand il te parle de ses aventures et de ses projets, quand il te fait part de conclusions qu’il peut enfin faire de ses expériences passées, quand il te fait croire ou comprendre que c’est juste simple d’apprécier.

Tu marches dans la rue. Pas de bruit, pas âme qui vive, qu’éclairage et talons. Clap. Clap. Clap. Clap. Clap. Rythme entrainant et saccadé que font ces chaussures au contact du béton humide de novembre. Volonté de ne pas interrompre ce tempo, difficulté de garder un battement régulier, fascination pour l’énergie qu’ils communiquent. Avancer. Tout devient si simple quand à cette heure tardive rien n’est plus important et déterminant que ce bruit raisonnant dans les rues désertes de la ville endormie.

Les impôts que tu dois payer demain ; les incertitudes qui t’habitent quant à tes prochains projets ; les envies que tu dois canaliser pour réussir a patienter encore un peu ; les procrastinations que tu accumules par fainéantise et manque de motivation ; les utopies que tu fantasmes, que tu imagines pour rendre tout ça pour léger ; les contraintes quotidiennes qui peuvent te rattraper plus vite que prévue. Autant de petites choses qui peuvent entacher la simplicité de l’instant et qui à cette heure précise n’existent plus. Masquées par ce petit bruit anodin mais exaltant.

Arrêter d’anticiper inutilement, d’appréhender l’incertain, de projeter l’éventualité, de questionner l’étendu du tout. Faire et vivre ce moment tel qu’il se présente.

Y’a qu’a, faut qu’on.

Y’a qu’a, on fait.

Voilà qui est dit. Voilà que l’évidence de ce bouger le cul côtoie la lassitude de la flemme. Vers où mon cœur balance à cet instant précis. Qu’importe le vivre reste le plus vivifiant.

L’instant présent à cette capacité de figer les choses le temps d’une seconde. Il facilite l’appréciation instantanée et furtive de ce brin de vie.

Tout ça pour dire, que ce luxe de l’instant présent doit sa beauté à l’intensité et l’espoir qu’il renvoie.  Tout reste encore si fragile.

 

Petite bafouille au creux du lit au détour d’un salon du vin bien arrosé.

Photo & Texte © KanCKonYva

 

Publicités

26 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Svenjan dit :

    Je ne trouve pas de bouton « j’aime », alors un petit commentaire (ce sera peut-être plus humain), juste pour dire qu’il me plaît cet article, bien écrit !

    Aimé par 1 personne

    1. kanckonyva dit :

      Merci pour ce retour touchant et bien plus reel qu’un « jaime » en effet, bien que ca aurait ete deja beaucoup 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. erikagrdn dit :

    Tu as une sacrée belle plume ! Bel article tout en fluidité et poesie, bravo.

    Aimé par 1 personne

    1. kanckonyva dit :

      Wah merci, quel joli compliment ! Touchée 😊
      Je viens d’ouvrir ce blog il y a a peine quelques jours, pour y balancer quelques sujets et pensees qui me viennent, et ces retours chaleureux vont droit au coeur.
      Merci encore,
      Au plaisir de continuer a partager nos aventures

      Aimé par 1 personne

  3. iliane dit :

    J’adore, merci pour cette belle réflexion !

    Aimé par 1 personne

    1. kanckonyva dit :

      Au plaisir de partager expériences, tranches de vie et réflexion nocturne 🙂

      Aimé par 1 personne

  4. nikellenica dit :

    Pourquoi se casser la tête pour demain, alors que l’on ne sait pas ce qui nous attend réellement. Profitons du moment présent, vivons cet instant unique car il ne reviendra pas et les problèmes eux, reviendront assurément au jour le jour.
    Très bel écrit…
    Merci d’avoir visité mon blog
    Amitiés

    Aimé par 1 personne

    1. kanckonyva dit :

      Parfaitement resumé !
      Je trouve que cette philosophie, qui finalement doit être un mode de vie, se rapporte beaucoup au voyage, qui permet de relativiser son quotidien, de se détacher du futile et de redonner de l’importance aux vrais petits riens de la vie.
      Merci pour ce retour qui me touche
      Hate de continuer à partager nos aventures et réflexions

      Aimé par 2 people

  5. cathenchokola dit :

    L’ivresse te réussit, très bel article ! Bien sûr de multiples contraintes, si on y pense trop, peuvent nous faire oublier que l’on est en train de vivre un joli moment. Faire attention à ce qui nous entoure, en prendre conscience et en retirer une joie, dans l’instant, est selon moi une des sources du bonheur, ou du moins d’un équilibre 🙂 Profiter de l’instant présent c’est une prise de conscience que la vie offre de belles choses si on y fait attention !

    Aimé par 1 personne

    1. KanCKonYVa dit :

      Source de bonheur, ou du moins d’un équilibre … Absolument …
      Etre attentif aux détails, aux petits riens… je dirais même mode de vie
      Merci pour ce joli commentaire touchant et d’une criante vérité
      (Je me tenterais à un autre exercice sous peu : relire cette article quand l’ivresse aura repris possession de moi ! A voir quel sera le resultat ^^)

      Aimé par 1 personne

  6. Louis dit :

    « Profiter », est un verbe que je n’aime pas trop utiliser… Oups !
    « Savourer », « Apprécier », me conviennent bien mieux…
    Alors apprécions l’instant présent à sa juste valeur ! Merci pour tous ces beaux partages. Bisous d’amitié.
    https://lewisfoxy2.wordpress.com/2015/04/27/de-quoi-faire-reflechir-sur-la-valeur-du-temps/

    Aimé par 1 personne

    1. KanCKonYVa dit :

      Je n’aime pas non plus ce terme « profiter », C’est pourquoi je ne l’ai pas utilisé dans cet article préférant et de loin celui d’apprécier, tout comme toi 😉
      Je trouve ton article tout a fait a propos ! J’ai beaucoup aimé ce rythme dans l’écriture. Criant de vérité mais un poil pessimiste. Le temps se rapportant toujours, dans ce texte, à un événement tragique, dramatique ou en lien avec la perte. On ne saisirait alors la véritable valeur du temps qu’après avoir traverser une épreuve ? Le fameux « On ne se rend compte de l’importance d’une chose que lorqu’on la perd »… Tient ca me donne envie de prendre le contre pied et de le repenser en y apportant une touche un poil plus positif 🙂

      J'aime

  7. Thierry LEDRU dit :

    Ah ce fichu temps qui passe, ce passé qui nous hante et ce futur qui nous inquiète, ce présent qui nous pèse ou nous enivre…Très joliment raconté, avec un parfum de tête qui tourne et des étoiles dans les yeux.

    Aimé par 1 personne

    1. KanCKonYVa dit :

      🎶🎵 » Le temps qui va
      Le temps qui sommeille
      Le temps sans joie
      Le temps des merveilles
      Le temps d’un jour
      Temps d’une seconde
      Le temps qui court
      Et celui qui gronde  » 🎶🎵
      J’adooore cette chanson, et je la trouve tres appropriée pour le coup 🙂
      Merci pour ce joli retour

      J'aime

  8. Thierry LEDRU dit :

    « ce luxe de l’instant présent doit sa beauté à l’intensité et l’espoir qu’il renvoie. »…Pour en revenir au fond du texte, je pense que l’instant présent ne porte aucun espoir puisque l’espoir est une donnée temporelle qui concerne le futur 😉

    Aimé par 1 personne

    1. KanCKonYVa dit :

      Aaah pourtant je vois l’espoir dans l’instant present quand meme par l’etendu des possibles qu’il offre pour l’après, pour le champs de projection envisageable, pour les differentes portes qu’il propose … l’instant present comme figé mais qui devient finalement passé la seconde d’après 🙂

      J'aime

      1. Thierry LEDRU dit :

        L’instant présent contient déjà tous les possibles mais la pensée qui s’extrait de cet instant en imaginant ce potentiel n’est plus dans la réalité, elle se projette et du coup n’est plus intégralement dans l’exploitation de l’instant. Pour que l’instant délivre ce qu’il porte, il convient, à mon sens, de ne pas le parasiter ;). Et c’est très difficile…

        Aimé par 1 personne

        1. KanCKonYVa dit :

          Tu as absolument raison, je te rejoins dans ce raisonnement, également pour le « c’est très difficile »
          Réflexion très intéressante, début de semaine prometteuse 🙂

          J'aime

  9. Une femme dit :

    Tu as une très belle plume qui porte au fil des mots, les yeux ne s’arrêtent plus de lire.
    Contente d’avoir eu connaissance de ton blog.

    Aimé par 1 personne

    1. KanCKonYVa dit :

      Merci d’avoir pris le temps de te pencher sur quelques uns des articles et de me faire part de ton retour d’une si jolie facon. Ces mots me touchent et je suis contente que le plaisir que je prends en écrivant soit aussi celui que tu peux prendre en lisant 🙂
      A très bientot par chez toi ou par ici

      J'aime

  10. Eve dit :

    Le fameux instant présent, tellement difficile à atteindre… mais c’est la clef d’une vie réussie et épanouie, non, en dépits de toutes les contrariétés ? 😀
    Joli texte, merci.

    Aimé par 1 personne

    1. KanCKonYVa dit :

      Je suis assez d’accord avec cette vision de la vie épanouie 🙂
      Il en devient mode de vie 🙂
      Merci 🙂

      J'aime

  11. Photonanie dit :

    J’aime aussi ce petit texte, comme quoi les salons du vin font du bien 😉 Par contre ton bouton « contact » ne fonctionne pas 😦
    Je vois que tu es abonnée à mon blog MAIS comme il a migré récemment tu n’apparais pas dans les nouveaux abonnés de photonanie.com (mais bien à l’ancienne adresse). Est-ce moi qui ai foiré quelque chose…possible bien sûr. Si, et seulement si comme on dit en math, tu souhaites vraiment me suivre, peux-tu recommencer la manœuvre sur la nouvelle adresse stp?
    Merci 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. KanCKonYVa dit :

      Ah j’ai du oublié de le parametrer, je vais tenter de remedier a ca 🙂
      Aaah mais voila pourquoi je ne voyais plus de publication sur ton blog ! Je vais aussi m’occuper de cette etourderie 🙂
      A tres vite au detour de nos echanges par ci par la 🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s