10′ – Ici et maintenant

23h32, Ici et maintenant.
Il y a l’ici en lieu et maintenant vécu.
L’un sans l’autre ou l’autre avec l’un, course sans fin, réponse sans question.
L’imaginaire est stoppé par l’intensité du vivre.
Ici et maintenant annulerait il le passé ? Ne penserait il pas au futur ? Que devient il après ?

Mais s’il y a un maintenant, il est aussi un après quand il est parti ailleurs si l’ici lui fait place.

Mic mac de mots, méli mélo de temps, bric a brac d’histoires.

L’ici peut il se transporter ? Se diriger ? S’implanter ? Ou reste t’il une sorte d’espace où seul le maintenant peut se dérouler ? Le maintenant existe t’il réellement ? A t’il une fin qui le rendrait passé ? Peut-il s’étendre au gré de l’envie ? L’envie a-t-il en fait une réelle place dans ce joyeux bordel ? L’interro révèle t’il l’inquiétude du maintenant qui rend incertain l’après ? Finalement le risque ne résiderait pas dans la crainte et l’envie d’essayer ? Qui dit risque dit maître, dit contrôle. Le maintenant ne serait il pas finalement biaisé ? On aura beau s’acharner, le temps reprend toujours son envol.
Ici et maintenant permet il de se poser la question du peut être ? Ou influe t’il sur une décision nécessaire ? S’en méfier ou le savourer ? Parce que finalement, il file, il s’étiole, il s’interrompt, il s’envole.

Le maintenant de tout de suite n’est plus face au maintenant imminent ; le maintenant d’avant n’est plus le maintenant d’ici, allons ailleurs, l’herbe y est plus verte paraît il, ou peut être était ce hier.

Le maintenant s’en va quand l’ici s’enracine. L’ici se tolère quand le maintenant s’immisce.

Un pas avant, un pas arrière, il suffirait d’un presque rien.
Je veux, je fais ou je fais, je veux. Je veux cette place maintenant ?
23h42, Maintenant et Ici.
10 minutes auront suffit.

Photo & Texte © KanCKonYva
Advertisements

8 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Bon je fais un commentaire. J’ai tout lu « ici » devant mon ordinateur et « maintenant » je vais prendre un gramme d’aspirine. Belle tentative. Bonne soirée

    Aimé par 1 personne

    1. KanCKonYVa dit :

      Quel fou rire en lisant le commentaire ! J’espere que l’aspirine a pu faire effet 🙂
      Tres bon weekend a toi

      Aimé par 1 personne

  2. Alain DELIBIE dit :

    Qui suis-je, où vais-je, pourquoi-je, dans quel état j’erre ? un état proche de l’Ohio peut-être…la relativité du temps, Einstein, un peu de Kant : “On mesure l’intelligence d’un individu à la quantité d’incertitudes qu’il est capable de supporter.” Une certitude : le train arrive toujours quelque part…Très belle soirée, ma belle…….

    Aimé par 1 personne

    1. KanCKonYVa dit :

      Serais je alors ultra intelligente ?! Parcque niveau incertitude ca tient l’ponpon !
      Merci Alain pour ce nouveau passage par ici si inspirant, très bon début de weekend/vacances peut etre ..

      Aimé par 1 personne

      1. Alain DELIBIE dit :

        Ah ! ça, c’est Kant qui le dit….Quant (un autre) à ton souhait de bon week-end, je te le retourne amicalement. Ici ce sera travail au studio pour portraits de famille à offrir à la Grand’Mère pour Noël…

        Aimé par 1 personne

        1. KanCKonYVa dit :

          Aaaaah le portrait de famille si bien a propos en ces fetes de noel ! Tu contribues a la magie de noel et donne du sourire aux autres, et pour ca bravo 🙂
          Alors bon weekend de dur labeur a toi 🙂

          Aimé par 1 personne

  3. Bel exercice, mais pourquoi vous faire tant de mal ? (Je plaisante, bien entendu)

    Au pied ! je dis à mon chien en lui indiquant d’un geste l’endroit précis où je veux qu’il aille.
    Il lève la tête, me fixe un instant puis jette un oeil alternativement sur mon pied droit puis le gauche. Il semble hésiter.
    Quand ? me demande-t-il, comme s’il ne comprenait pas qu’ici ou au pied, c’est maintenant, pas demain ni hier.
    Ici ! je lui intime en aboyant mon ordre. Schnell et fissa ! je rajoute. Il sait très bien ce que ça veut dire : c’est un berger allemand mâtiné berger irako-afghan.
    Il me regarde, affiche un sourire un rien moqueur et d’une voix douce emplie de commisération me rétorque que ici est là où on est, et que être se joue du temps. Il ajoute que mes histoires d’ici et maintenant étant des histoires à dormir debout il va piquer un petit somme.

    PS : devant m’en aller méditer quelques temps dans un ashram je cherche une bonne âme pour garder mon chien.

    Aimé par 1 personne

    1. KanCKonYVa dit :

      Un ashram, j’en parlais justement hier avec une amie lui confiant mon desir de retour aux sources et de pleine meditation en revant d’aller quelques temps dans un ashram !
      Mon chat resterait quant a lui maintenant, demain et les autres jours, ici même peut etre en compagnie d’un beau berger allemand d’irak et d’afghanistan
      Toujours un reel plaisir ce passage ici Pierre. Merci

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s